Entretien auto : 4 bons réflexes à adopter au printemps

voiture

Le grand nettoyage de printemps, cela ne concerne pas que votre logement ! En effet, vous pouvez profiter de l’arrivée de cette saison qui appelle les beaux jours pour prendre soin de votre voiture. Voici quatre actions faciles à réaliser pour bien préparer l’été.

Le printemps, c’est le moment de (re)découvrir la couleur de votre carrosserie

Maintenant que l’hiver est terminé et que la plupart des épisodes pluvieux sont vraisemblablement derrière nous, il est temps de redonner à la carrosserie de votre voiture tout son éclat. Car en ayant roulé de décembre à février, vous avez peut-être accumulé la saleté. Entre le sel utilisé pour le déneigement, les résidus qui ont tendance à ressortir sur chaussée humide et la terre qui se colle dans les passages de roues, rien ne va. 

Un lavage à la maison ou dans une station dédiée est recommandé. On vous rappelle la règle : il faut commencer par nettoyer les endroits les plus sales (en général les bas de porte, la malle de coffre et le toit) puis passer aux roues et au reste du châssis avant de terminer par les autres éléments de carrosserie. Une fois votre voiture brillante et pimpante, profitez-en pour mener un examen poussé. Pour une voiture âgée, il est important de repérer si des points de corrosion avec de la rouille sont présents à la surface.

Un air frais à bord

A l’automne, alors que les feuilles tombent, vous n’avez peut-être pas vu leur accumulation au niveau de l’entrée d’air située en bas de votre pare-brise. Pourtant, il est fréquent de les retrouver là, en pleine décomposition. Retirez-les car elles peuvent obstruer le fonctionnement des bouches d’aération. À l’intérieur aussi, les grilles d’aération qui distribuent l’air frais sont à nettoyer. Avec un chiffon légèrement humide, une petite brosse à dents ou un pinceau, venez retirer la poussière en excès. Lorsque vous solliciterez la climatisation, vous n’aurez pas la désagréable surprise d’un air soufflé plein de particules.

Rien ne vous empêche également d’utiliser un parfum d’intérieur (naturel si possible) pour détruire les odeurs. La meilleure solution consiste surtout lorsque les beaux jours apparaissent à aérer votre véhicule lorsque vous le pouvez.

Tiens, la vidange !

Ne préparez pas vos vacances d’été à la dernière minute. D’ailleurs, peut-être allez-vous profiter du printemps pour partir le temps d’un week-end avec la famille. Enchaîner des kilomètres alors que votre véhicule a l’habitude de n’effectuer que de courts trajets, cela risque de mettre à mal votre moteur s’il n’est pas bien préparé. Vérifiez que la date de la dernière vidange n’est pas trop éloignée et/ou que vous n’avez pas couvert trop de kilomètres depuis. Remplacez les différents filtres et changez l’huile moteur améliore le fonctionnement de celui-ci. Le liquide de refroidissement tout comme l’état des bougies sont aussi à contrôler. 

Autre équipement de sécurité à vérifier : les balais d’essuie-glaces. En mauvais état, peut-être dégradés à cause de la pluie abondante voire de la neige et du gel, ils vont diminuer la vision que vous avez de la route en cas d’intempéries et peuvent même endommager votre pare-brise. À changer vous-même car leur remplacement est souvent simple.

Enfin, intéressez-vous à l’état des différentes courroies. Bref, un état des lieux de l’entretien de votre véhicule est important au printemps. Cela vous évitera des déconvenues si une panne survient au cœur de l’été alors que les températures sont élevées ou en plein hiver, avec un froid glacial.

Passer aux pneus été

Si vous vivez dans une zone qui impose de rouler avec des pneus hiver, le printemps sonne le moment idéal pour rebasculer sur des gommes été. Si vous roulez avec des pneumatiques quatre saisons, vous n’avez pas à vous occuper de ce changement purement pratique. Mais pensez tout de même à vérifier que les pneus sont encore en bon état. 

Regardez la bande de roulement et le niveau d’usure. Au volant, contrôlez que le ce dernier est bien aligné lorsque vous êtes en ligne droite et que votre auto freine sans se décaler d’un côté ou de l’autre. À défaut, un parallélisme peut être nécessaire.

Entretien auto : 4 bons réflexes à adopter au printemps
Retour en haut