Abarth 595 Scorpioneoro et Monster Energy Yamaha : performance et héritage

Abarth

Chez Abarth, la rentrée est synonyme de nouveautés. Pas une mais bien deux nouvelles séries spéciales viennent s’ajouter à l’offre de la firme au Scorpion. Voici les 595 « Scorpioneoro » et « Monster Energy Yamaha » qui viennent garnir le catalogue et proposer toujours plus de sportivité et de luxe pour les amoureux d’exclusivité. Laquelle vous séduira ? Présentation.

Abarth 595 : deux séries spéciales toujours plus radicales

Voiture emblématique de la marque Fiat, la 500 connaît une carrière exceptionnelle. La génération lancée en 2008 est toujours commercialisée. La nouvelle Fiat 500 électrique est arrivée mais l’ancienne génération continue d’être proposée pour une offre complète. Le dessin de la Fiat 500 est intemporel ou presque, toujours séduisant et actuel. Il en va de même pour la version Abarth.

Depuis une décennie (elle est apparue en 2011), la 595 se décline en plusieurs versions (595, 595 Turismo, 595 Competizione, 595 Esseesse et 595 Pista) et séries limitées (comme les 50º Anniversario et Kit Abarth Elaborazione). La rentrée 2020 nous permet de découvrir deux nouvelles variantes… toujours plus assoiffées de bitume. D’un côté on retrouve la 595 « Scorpioneoro », de l’autre la 595 « Monster Energy Yamaha ». Entre tradition et modernité, ces deux Abarth affirment la personnalité de la marque.

Abarth 595 Scorpioneoro

Abarth 595 « Scorpioneoro », le luxe et les performances

La 595 Scorpionero est une héritière de l’Abarth A112 « Targo Oro Gold Ring » commercialisée en 1979 sous l’égide d’Autobianchi. Avec sa livrée noire, des détails dorés et des jantes en alliage doré brillant, elle se veut agressive comme pouvait à l’époque l’être l’A112 Abarth « Gold Ring ».

Imaginez, en 1971, Abarth présentait à Paris cette petite bête avec sa face avant caractéristique, des jantes et un équipement qui évoquait la compétition. En 1979, l’A112 Abarth « Gold Ring » devenait une déclinaison exclusive et était le sommet de la lignée. 150 exemplaires ont été assemblés. L’ADN du label Autobianchi (créé en 1955) trouvait alors une ambassadrice parfaite. Aujourd’hui, trouver une Abarth A112 « Targo Oro Gold Ring » relève du parcours du combattant. Une voiture exclusive, qui fait partie des modèles très recherchés. Chez Abarth on confie qu’une poignée d’Abarth A112 « Targo Oro Gold Ring » existent encore à ce jour.

Pour rendre hommage à la puce des années 70, la nouvelle 595 Scorpioneoro adopte une livrée sublime, chic et élégante. Ce sont les détails stylistiques qui rendait si spéciale la version « Gold Ring ». C’est encore le cas sur la version moderne. Côté mécanique, Abarth reprend le bloc essence 1,4 litres T-jet 165 chevaux. De quoi disposer d’un rapport poids/puissance de 6,4 kg/ch, d’un 0 à 100 km/h en 7,3 secondes (7,4 secondes avec la boîte séquentielle robotisée), et d’une vitesse maximale de 218 km/h. A bord, cette Abarth qui se revendique une descendante de l’A114 n’oublie pas pour autant un équipement complet : le système Uconnect 7 pouces HD – compatible Apple Carplay et Google Android Auto – est complété par un ensemble audio Beats (480 W sur huit canaux).

Abarth 595 Monster Energy Yamaha

Abarth 595 « Monster Energy Yamaha », la sportivité comme priorité

Deux ou quatre roues, l’Abarth 595 « Monster Energy Yamaha » entretient le doute et ose le rapprochement. Son design intérieur comme extérieur et le choix des coloris évoquent directement l’univers du MotoGP et notamment la Yamaha YZR-M1. La robe noire et bleue de la YZR-M1 Monster Energy Yamaha MotoGP 2020 est ici calquée avec une touche « Monster » sur le capot, clin d’œil à la collaboration avec la célèbre boisson énergisante. « Née de la rencontre entre Abarth et Yamaha, cette voiture en édition limitée produite à seulement 2 000 exemplaires pour toute l’Europe reflète la nature sportive des deux marques » indique le constructeur.

Sur le plan mécanique, pas de différence avec la 595 Scorpionero : le bloc essence 1,4 litres T-jet 165 chevaux est là pour apporter d’excellentes performances sur piste, tout en étant polyvalent et adapté à la conduite en ville. C’est ici un atout de cette Abarth 595 « Monster Energy Yamaha ». Extérieurement elle arbore une teinte bleue sublime, des éléments de personnalisation, et elle séduira celles et ceux qui recherchent une petite bombe latine aussi énervée qu’épurée.

A bord, l’ambiance devient plus radicale. On découvre l’écran d’affichage inédit puis des sièges bien particuliers avec une bande bleue sur le contour du dossier et de l’assise, et le logo Yamaha Factory Racing brodé sur l’appui-tête. Le tableau de bord est inspiré de la course, avec une ligne droite et horizontale croisant l’espace entier, en passant du volant jusqu’à l’aération.

Parlons des prix. Les tarifs débutent à 25 390 € pour l’Abarth 595 « Scorpioneoro » en berline et 27 390 € en cabriolet. La version Monster Energy Yamaha est uniquement disponible sur commande.

Abarth 595 Scorpioneoro et Monster Energy Yamaha : performance et héritage
Retour en haut
Logo Abarth Logo Alfa Romeo Logo BMW Logo Fiat Logo Infiniti Logo Jaguar Logo Jeep Logo Kia Logo Land Rover Logo Mini Logo Nissan Logo Peugeot Logo Skoda Logo Volkswagen