Peugeot e-208, Fiat 500e : ces citadines électriques et chics

fiat-500-trepiuno-53

Qui a dit que l’électrique ce n’est pas chic ? Alors qu’il y a encore peu de temps, l’offre était réduite et souvent peu attractive, tout change. Maintenant, même les icônes de l’automobile comme la Fiat 500e sont « converties ». Même la 208, l’une des voitures les plus vendues en France, a aujourd’hui le droit à un clone électrique, la e-208. Hier marginales, les citadines électriques sont maintenant débridées. Voici deux propositions qui vont contribuer à démocratiser l’accès à l’électrique sans mettre de côté le chic. 

La nouvelle Fiat 500, l’électrique comme seule obsession

Une évolution ? Non ! Une révolution. En lançant sa nouvelle Fiat 500 – la 500e – le constructeur italien a révolutionné son approche du segment des citadines. Ainsi, celle qui succède à la troisième génération de la petite puce des villes n’est désormais déclinée qu’en électrique seulement. L’ancienne génération perdure au catalogue avec deux motorisations, mais pour s’offrir une toute nouvelle 500, il faut obligatoirement passer sur l’électrique.

Cette 500 basée sur la plate-forme dédiée aux véhicules électriques du groupe possède deux déclinaisons de moteur… et trois déclinaisons de carrosserie.

  • La 500 berline est la version la plus classique, l’héritière de tout l’ADN 500 ;
  • La version cabriolet permet d’allier cheveux au vent et motorisation propre ;
  • Enfin, la nouvelle 500 3+1 constitue une proposition inédite avec une porte arrière supplémentaire.

Le gabarit de cette nouvelle 500 est en progression avec la précédente génération. 6 cm plus longue et plus large, 4 cm plus haute que la 500 « thermique », elle conserve toutefois les proportions qui font son charme depuis des décennies.

En matière d’équipement, Fiat a fait le choix de proposer quatre niveaux de finition en plus de la version de lancement « La Prima ». La gamme se décline de la manière suivante : 

Action : il s’agit de la version la plus abordable avec le modeste bloc d’une puissance de 94 chevaux et la plus petite batterie (24 kWh). La 500 électrique devient alors réservée à un usage urbain exclusif par son autonomie de 185 km en cycle WLTP. L’équipement est déjà important avec des compteurs numériques, un système de reconnaissance des panneaux de signalisation, des feux automatiques mais il faut se passer de l’écran tactile.

Passion : avec le régulateur de vitesse, un écran tactile 7 pouces compatible Apple CarPlay et Android Auto et surtout la batterie d’une capacité de 42 kWh installés de base, cette version constitue le milieu de gamme, un choix rationnel et passionnel.

Icône : cette version haut de gamme ajoute des jantes en alliage de 16 pouces de série, un écran tactile plus imposant et des aides comme le radar de recul, le GPS ou l’accès mains libre.

Icône Plus : dans cette configuration, la Fiat 500 devient technologique. Son regard est sublimé par des phares LED, elle se dote de vitres surteintées et d’un toit panoramique fixe en verre qui peut s’ouvrir en option.

Si ces configurations ne vous suffisent pas, sachez que les possibilités de personnalisation sont nombreuses. Du choix de coloris en passant par la configuration de la sellerie ou encore les différents packs, la 500 est toujours personnalisable dans les moindres détails.

La nouvelle 500 est radicale dans le choix de sa motorisation unique mais se décline dans une grande variété de versions. Jamais il n’avait été possible de profiter d’autant de déclinaisons. Trois formes de carrosserie et jusqu’à quatre finitions, tout est fait pour la rendre adaptée à toutes les envies. La preuve que cette véritable italienne – elle est assemblée en Italie dans l’usine historique de Mirafiori – continue de se réinventer.

Fiat 500 citadine électrique

Fiche technique Fiat 500e 

Puissance moteur94 ch (70 kW), 112 ch (82 kW), 118 ch (88 kW)
Accélération9,0 s, 9,5 s pour le 0 à 100 km/h
Couple220 Nm
Vitesse maximale135 km/h, 150 km/h
Capacité de la batterie24 kWh, 42 kWh
Autonomie240 km (24 kWh), 320 km (42 kWh)
Dimensions3632 mm L, 1748 mm l, 1527 mm H
Volume du coffreDe 185 à 550 litres
Poids à videDe 1290 à 1330 kg

La e-208, la sœur électrique de la 208

Si Fiat a fait le pari de proposer sa toute nouvelle 500 uniquement en électrique, Peugeot adopte une attitude plus conservatrice. Ainsi, la e-208 est la déclinaison de la 208 classique, qui existe toujours avec des blocs thermiques. Ce choix se traduit par une auto qui ressemble en tous points à la version dotée d’un moteur essence. Certes, on peut remarquer quelques badges e-208 et l’absence de systèmes d’échappement, mais la volonté de ne pas casser les codes est réelle.

peugeot e208 citadine

Peugeot assume cette volonté de proposer plusieurs déclinaisons pour répondre à toutes les demandes. La e-208 a été soignée, avec un traitement de haut niveau. Mécaniquement, c’est l’ensemble qui équipe également la DS 3 Crossback E-Tense que l’on retrouve. Il s’agit d’un moteur d’une puissance de 100 kW (136 chevaux) et 260 Nm de couple. La e-208 est une belle réussite tant esthétique que technique. Elle compte notamment sur la mise au point de qualité connue chez Peugeot. L’embonpoint des batteries est bien géré, et si l’inertie est plus présente elle ne vient pas déranger le comportement. 

La Peugeot e-208 est déclinée en quatre niveaux de finitions – Active, Allure, GT Line et GT.

Active : déjà, dès son premier niveau de finition, la e-208 en offre beaucoup. Régulateur / limiteur de vitesse, projecteurs PEUGEOT LED Technology et Peugeot i-Cockpit sont présents. De même que le frein de parking électrique, un compteur TFT de 3,5 pouces ou la radio connectée avec écran tactile de 7 pouces.

Allure : en montant en gamme, la e-208 reçoit la climatisation automatique, des rétroviseurs extérieurs dégivrants avec réglage électrique ou le démarrage mains libres. Ses jantes de 16 pouces sont en alliage (en tôle sur la version Active).

GT Line : la livrée sportive GT Line se distingue par son look. Elle aussi a de l’allure avec des arches de roues noires, des phares full LED, du noir brillant ça et là. La montée en gamme technologique est palpable avec un écran tactile de 10 pouces ou encore l’intégration du Visio Park.

GT : il s’agit d’une finition inédite, réservée à l’électrique. L’équipement est complet : en plus de tous les éléments cités, on retrouve des sièges inédits chauffants à l’avant, un régulateur de vitesse adaptatif avec Stop&Go ou le système de surveillance des angles morts.

A en croire la presse spécialisée et les retours de nombreux clients, la 208 de seconde génération la plus réussie, c’est celle-ci. Parfaite pour sillonner les rues de nos villes sans émettre de particules, la petite e-208 possède un style « à la française » qui la rend séduisante. Une voiture charnière dans l’histoire actuelle de la mobilité, à découvrir. 

Peugeot-e208

Fiche technique Peugeot e-208

Puissance moteur136 ch (100 kW)
Accélération8,1 s pour le 0 à 100 km/h
Couple260 Nm
Vitesse maximale150 km/h
Capacité de la batterie46 kWh
Autonomie340 km WLTP
Dimensions4055 mm L, 1745 mm l, 1430 mm H
Volume du coffre311 litres
Poids à vide1455 kg
Peugeot e-208, Fiat 500e : ces citadines électriques et chics
Retour en haut
Logo Abarth Logo Alfa Romeo Logo BMW Logo Fiat Logo Ford Logo Jaguar Logo Jeep Logo Kia Logo Land Rover Logo Mini Logo Nissan Logo Skoda Logo Volkswagen